histoire(s) à la fenêtre

L'origine du projet


Crédit photo Astrid Fronteau
Crédit photo Astrid Fronteau

 

 

Tout d'abord il y a eu l'envie. 

 

L'envie est devenue l'urgence, l’urgence de continuer la création.

Être là pour ceux qui sont là. Rêver.

 

 

Et puis il y a eu nos filles. 

 

Toutes deux à l’âge où les mots arrivent et les choses les plus simples définissent le présent.

 

 

Et enfin, il y a eu la fenêtre. 

 

Des images en mouvement dans un cadre de verre.

 

Des sons portés par le vent qui éveillent notre curiosité.

 

Des oiseaux, acrobates des airs qui donnent le vertige.

 

Des nuages apaisants.

 

Un monde qui suit son cycle qui se transforme et qui nous rassure.

 

 

Ces 1001 histoires qui s'invitent à  la fenêtre sont la source de notre écriture et

 

nous en rencontrerons d'autres sur notre chemin …

 

 

Mélisse Magny et Natalia Zalucka

juillet 2020